Julia CHAMODON

Contacts

Email : juliachamodon@gmail.com

Adresse professionnelle : UFR STAPS, 1 rue Lacretelle – 3ème étage, aile droite – 75015 PARIS

 

Responsabilités

  • Chargée d’enseignement Master Création artistique, Arts thérapies, UFR Psychologie, Université Paris 5 Descartes / Master APA 3S (sport santé société), UFR Staps, Université Paris Descartes / L3 Activités Physiques Adaptées et Santé, UFR Staps Université de Saint-Étienne.

Thèmes de recherche

L’intérêt scientifique de cette thèse réside dans le lien entre les structures psychiques et corporelles. J’étudie comment l’imaginaire et le mouvement dansé dans le cadre d’une séance de danse-thérapie peuvent être thérapeutiques pour des adolescentes présentant des troubles du comportement et ayant subi des violences (verbales, physiques, sexuelles).

Je me réfère au concept d’émersiologie développé par Bernard Andrieu qui entend un dialogue entre le corps vivant (physiologique), le corps vécu (les sensations issues des perceptions) et le corps décrit (images, raisonnement).

J’observe les émergences physiologiques, sensitives et imagées (phantasia) suite à la suggestion d’une image mentale dans l’atelier de danse thérapie et sans suggestion mentale préalable à travers un dispositif inspiré du Mouvement authentique.

J’utilise des outils propres à la danse-thérapie : l’analyse du mouvement avec la grille « Effort-Shape » de R.Laban afin d’observer les modifications corporelles et le rapport évolutif de chaque patiente au regard des facteurs temps, espace, flux et poids.

Je m’appuie également sur des entretiens avec les patientes et leurs dessins post-séance pour étudier leur vécu.

Un outil physiologique, le capteur de variabilité cardiaque, me permet d’observer si la séance de danse-thérapie a un impact sur leur corps vivant. Il s’agit de calculer l’intervalle de temps entre deux battements de cœur (intervalles R-R) avant et après la séance de danse-thérapie. Le logiciel EMwave Pro permet ensuite une analyse temporelle et fréquentielle du signal cardiaque et détermine si la courbe de la patiente est plus ou moins cohérente avant et après la séance.

Encadrement de thèse

  • Pr Bernard Andrieu, Directeur de l’EA 3625 I3SP et du GDRI 836 CNRS, Université Paris Descartes, Paris, France
  • Pr Petrucia da Nobrega, Philosophe, Professeur des Universités – Universidade Federal do Rio Grande Do Norte, Natal, Bré

Parcours

  • Doctorante- chercheuse, sujet : Danse-thérapie, Spécialité des Sciences du Mouvement Humain, Université Sorbonne Paris Cité – Paris Descartes, Institut des Sciences du Sport-Santé de Paris (EA3625 – I3SP)
  • Danse-thérapeute, Institutions médico-sociales : Institut Médico-Educatif, Institut Thérapeutique Éducatif et Pédagogique, Hôpital de jour, Centre de Soin d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie, Groupe d’entraide Mutuelle (handicap psychique), etc.
  • Danseuse interprète, Chorégraphe du Collectif Rhizôme.
  • Master Création Artistique, Danse-thérapie, Sorbonne Paris Cité – Paris Descartes.
  • Licence Arts du Spectacle, Études Théâtrales, Université Paul Valéry, Montpellier.

Publications

Mémoires de Master 

    1. ( 2016) Recherche Master 1 Danse-Thérapie : «« Les bénéfices thérapeutiques d’une corrélation entre danse et représentation mentale ». Soutenu le 10 juin 2016. PRES Sorbonne Paris Cité – UFR Staps – Université Paris Descartes.
    2. (2017) Mémoire Professionnel Master 2 Danse-thérapie : « « L’inter-dépendance des cadres thérapeutiques en danse-thérapie  ». Soutenu le 3 juin 2017. PRES Sorbonne Paris Cité – UFR Staps – Université Paris Descartes.
    3. (2017) Recherche Master 2 Danse-thérapie : « Les bénéfices thérapeutiques d’une corrélation entre danse et représentation mentale, processus d’écologisation et d’éveil à partir de la suggestion mentale ». Soutenu le 3 juin 2017. PRES Sorbonne Paris Cité – Institut de Psychologie – Université Paris Descartes.

Parcours

CHAMODON J. (2018) : « L’émersion des images mentales et des sensations dans la danse capacitaire », Vème Coloque International Corps et Culture du Mouvement, 8 novembre 2018- UFRN – Natal, Brésil.

CHAMODON J. (2018) : « Oubli de soi ou présence corporelle inconsciente de soi ? L’exemple d’un atelier de danse-thérapie à destination de personnes souffrant d’addictions », Colloque interdisciplinaire TEC – LATI : L’oubli de Soi De l’inconscience du corps à l’inconscient créateur, 8 septembre 2018 – UFR Staps – Université Paris Descartes.

CHAMODON, J. (2017). « L’émersion des images mentales dans la danse capacitaire », 16 novembre 2017 – Rencontres Corps, Danses, Handicaps- Nancy – Faculté des Sciences du Sport.

Autres activités

  • Membre de la Fédération Française d’Art-Thérapie.