I3SP

Le laboratoire EA 3625 est devenu, au 1er janvier 2019, l’Institut des sciences du sport-santé de Paris porté par la nouvelle Université de Paris. L’équipe réoriente désormais les projets de recherche vers un point central : la mesure des capacités motrices, physiologiques, écologiques et psychologiques du corps capacitaire à travers des protocoles expérimentaux et des enquêtes. L’I3SP est dirigé par le Pr. Bernard Andrieu (directeur) et Sylvain Hanneton (directeur adjoint). L’équipe est composé de 3 Professeurs des Universités et 11 Maitres de Conférences.

Modulation capacitaire par l’activité physique

Responsable : Damien Vitiello

Le corps capacitaire est révélé au cours d’activité physique par le lien entre l’activité du corps vivant et la perception du corps vécu. L’objectif est de faciliter, notamment par une meilleure connaissance du soi, l’amélioration et la préservation de la santé par l’activité physique.

Mots-clés : Emersion – Perception – Corps vécu – Corps capacitaire – Activité physique – Prévention – Santé – Autosanté

Convivance, créativité et émotions en action motrice

Responsable : Alexandre Oboeuf

Il s’agit de révéler les modulations et adaptations de l’individu en action et de tenter de relier la perception du sujet avec l’activité biologique effective de son corps propre en lien avec d’une part, les caractéristiques environnementales de son activité et, d’autre part, les cadres sociaux et les modalités relationnelles de cet engagement. Plus précisément, on s’attarde ici sur les thématiques (a) du bien-être et (b) de la créativité par les pratiques physiques et sur leurs liens.

Mots-clés : action motrice – interaction motrice – communication/ contre-communication motrice – empathie motrice – cohésion – créativité – innovation – sociabilité – ethnomotricité – rôle – contrat ludique – logique interne – universaux – infra jeu – ludomotricité – convivance

Technologies et Adaptation en Sport-Santé

Responsable : Gilles Dietrich

La technique donne aux personnes de nouvelles possibilités d’action et de perception : jeux vidéo, prothèses actives, exosquelettes motorisés, dispositifs de suppléance sensorielles, interfaces cerveau-machine… qui modifient et étendent les capacités du seul corps biologique. Mais la condition de la réussite de l’hybridation/médiation technique est un apprentissage efficace. Or les mécanismes en œuvre dans cet apprentissage ainsi que les conditions favorisant sa réussite sont mal connus.

Mots-clés : interaction – hybridation – immersion – incorporation – embodiement – sport augmenté – esport – exergame – cybersport – médiation technique – dispositifs