Valentine DUQUESNE

Contacts

Tel : 06 77 64 39 40

Email : duquesne.valentine@gmail.com / valentine.duquesne@insep.fr

Adresse professionnelle : Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance, Laboratoire SEP,

11, avenue du Tremblay – 75012 Paris – France

Responsabilités

  • Chargée de recherche pour le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF), en thèse CIFRE.
  • Doctorante en sociologie du sport avec les laboratoires I3SP et SEP.

 

Thèmes de recherche

Titre de la thèse : La part des facteurs sociaux dans l’optimisation de la performance paralympique

Mots-clés : construction sociale, performance, sports paralympiques, facteurs d’optimisation, suivi socioprofessionnel

Les enquêtes sociologiques montrent que, dans un contexte de concurrence internationale importante, la performance paralympique est fortement liée à l’environnement socioculturel dans lequel le sportif évolue (Patatas et al., 2018 ; Townsend et al., 2018). En analysant les conditions de préparation des sportifs paralympiques français qui ont participé aux Jeux Paralympiques de 2016 (à Rio de Janeiro, au Brésil), Joncheray et al. (2018) ont notamment mis en avant des enjeux i) liés à l’identification des facteurs d’optimisation de la performance et leurs conditions de mise en place ; ii) d’accompagnement socioprofessionnel.

Très peu de recherches se sont consacrées à l’analyse des déterminants sociaux de la performance paralympique. L’objectif de cette thèse est de combler ce manque en participant à la compréhension des facteurs déterminants de la performance paralympique de sportifs français. Connaitre et comprendre ce contexte permettra d’optimiser les facteurs socioculturels déterminants dans la production de la performance paralympique. Pour cela, nous serons particulièrement attentifs aux impacts des situations de handicap dans l’identification puis la mise en place des facteurs d’optimisation de la performance ainsi que dans l’accompagnement des sportifs de haut niveau (SHN).

Malgré la singularité des situations des sportifs paralympiques, notamment au regard de la multiplicité des déficiences et des parcours de vie, nous souhaitons, à travers les études qui seront menées, recueillir des données précises. Le public visé sera celui des sportifs paralympiques ciblés pour les Jeux Paralympiques de Tokyo (2020) et Paris (2024). Les enquêtes seront construites à partir de variables identifiées, pour proposer in fine un outil d’accompagnement dans le temps de la carrière des sportifs paralympiques.

Les études porteront sur les facteurs d’optimisation directs et indirects (Barker and Horton, 2014) de la performance sportive. Pour cela, trois phases seront nécessaires. Pour la première étude un questionnaire post Jeux sera envoyé à tous les sportifs paralympiques sélectionnés aux Jeux de Tokyo. La seconde se fera sous forme d’entretiens semi-directifs auprès d’un échantillon de sportifs handicapés moteur et sensoriel. Enfin, la troisième étude sera spécifique aux sportifs sélectionnés aux Jeux de Tokyo déficients mentaux et psychiques.

Thèse encadrée par :

  • Direction : Bernard Andrieu (Professeur des Universités)
  • Co-encadrements : Hélène Joncheray (Maître de Conférences) et Rémi Richard (Maître de conférences)

Parcours

  • Études : Prépa ENS Cachan en Économie, Droit et Sciences Sociales à Sceaux (équivalence DEUG AES), Licence et Master 1 de Sciences Politiques à la Sorbonne et Master 2 en Sciences Politiques et Sociales à Marne-La-Vallée.
  • Expérience professionnelle principale : de Mars 2007 à Mai 2019 : responsable du suivi socioprofessionnel à la Fédération Française Handisport. Création, pérennisation et développement de la cellule de suivi socioprofessionnel des athlètes handicapés physique et sensoriel. Travail sur l’organisation et le déroulé des Jeux Paralympiques d’été et d’hiver de 2006 à 2018, avec participation présentielle sur les Jeux de Pékin 2008 et Rio 2016.
  • Situation actuelle : Depuis le 1er septembre 2019, en thèse CIFRE avec le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF), et les laboratoires I3SP et SEP. Outre la recherche pour ma thèse, je représente le CPSF sur les problématiques liées au suivi socioprofessionnel et je participe au développement de la cellule recherche du CPSF. Je suis également missionnée sur les Jeux Paralympiques de Tokyo (2020) et sur la problématique des violences sexuelle.

Communications

Joncheray, H, Burlot, F, Richard, R, Duquesne, V (2018) Les conditions de préparation des sportifs paralympiques : des Jeux de Rio (2016) à ceux de Tokyo (2020) puis Paris (2024). Journée d’étude Construire et assurer l’héritage de Paris 2024, pour une inclusion sportive durable des personnes vivant des situations de handicap. Université Paris Descartes, Paris, Décembre.

Duquesne, V, Joncheray, H, Richard, R, Andrieu B (2019) La construction sociale de la performance paralympique : les facteurs identifiés et privilégiés pour optimiser les conditions de la performance paralympique. Séminaire du laboratoire SEP, présentation du projet de thèse, INSEP, Paris, Mai.

Duquesne, V, Joncheray, H, Richard, R, Andrieu B (2019) La part des facteurs sociaux dans l’optimisation de la performance paralympique. Séminaire du laboratoire I3SP, présentation du projet de thèse, Université Paris Descartes, Paris, Octobre.

Autres activités

  • Expertise sur le suivi socioprofessionnel des sportifs de haut niveau et des situations de handicap
  • Connaissance du fonctionnement des Jeux Paralympiques
  • Enseignement de l’UE Sociologie, L1 STAPS Université Paris Est Créteil (INSEP)